Catégories
Savoir et islam

Dévotion et générosité sur Ashura

Par: Mufti Muhammad ibn Adam

La source: Darul Iftaa

Note de l'éditeur MV: Selon le moment où l'observation a été déclarée dans votre région, le jour de l'Achoura serait autour de la 9 septembre 2019.

Beaucoup d’Ulama encouragent les cadeaux, la charité et les dépenses de sa famille le jour de l’Achoura. C'est comme une vertu purement facultative en plus du jeûne prescrit. Ce qui suit est un bref aperçu de certaines des narrations sur lesquelles ces recommandations sont basées.

Il existe deux types de narrations liées à ces questions. Le premier concernant la vertu de donner la charité générale le 10 Muharram (Ashura), et le second concernant la vertu de dépenser spécifiquement pour sa famille ce jour-là.

En ce qui concerne la charité générale, il a été rapporté par le compagnon Sayyiduna Abdullah ibn Amr ibn al-As (qu'Allah soit satisfait de lui) qu'il a dit: «Celui qui jeûne le 10 de Muharram (Ashura), c'est comme s'il avait jeûné toute l'année. Et celui qui donne la charité ce jour-là, c'est comme la charité d'une année entière. » (Enregistré par l'Imam Ibn Rajab al-Hanbali dans son Lata’if al-Ma’arif d'Abou Musa al-Madini)

Quant aux dépenses et à la générosité de sa famille, le Messager d'Allah (Allah le bénisse et lui donne la paix) aurait dit: "Celui qui dépense généreusement pour sa famille le 10 Muharram (Ashura), Allah sera généreux envers lui pour toute l'année." (Enregistré par l'Imam Ibn Rajab al-Hanbali dans son Lata’if al-Ma’arif de Tabarani dans son al-Awsat et Al-Bayhaqi dans son Shu’ab al-Iman)

Ces récits et d’autres indiquent que l’on devrait être généreux avec sa famille et ses personnes à charge et dépenser plus pour eux en fournissant plus de nourriture et d’autres articles ce jour-là par rapport aux autres jours. On peut donner de l'argent, de la nourriture et des boissons, ou tout autre cadeau.

Bien que certains érudits considèrent ces récits comme faibles (dha’if), d’autres comme l’Imam Bayhaqi et Ibn Hibban les ont acceptés comme fiables. L'Imam Ibn Rajab al-Hanbali rapporte de l'Imam Ahmad ibn Hanbal (Allah a pitié de lui) qu'il a considéré une base pour eux. Il cite également Sufyan ibn Uyayna (Allah a pitié de lui) comme disant: «Je pratique cela (dépenses pour la famille) depuis cinquante ou soixante ans, et je n'y ai trouvé que du bien.» (Lata’if al-Ma’arif P 64)

De plus, les chercheurs se sont généralement accordés sur la possibilité d'agir sur des récits faibles pour des actions vertueuses, tant qu'ils ne sont pas fabriqués (mawdu).

En tant que tel, en conclusion, il serait vertueux et gratifiant de dépenser davantage pour sa famille le 10 Muharram. On peut fournir plus de nourriture et de boisson ou tout autre article. Cependant, cette pratique ne doit pas être considérée comme fermement établie à partir de la Sunna, et donc, il faut éviter d'y attacher une importance supplémentaire.

Et Allah sait mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *